Dynamisez la politique diversité par le handicap !


Si la volonté des entreprises de mettre en place une politique handicap, considérée spécifiquement ou englobée dans la politique diversité est en plein essor, beaucoup d’entres elles manquent des moyens et d’outils pour la dynamiser et lui permettre de prendre vie.

Quels sont les leviers pour dynamiser la politique diversité en déployant une politique spécifique au handicap?

Axe n ° 1: Se structurer.

Avant de se lancer dans le déploiement d’un plan d’action pour répondre à l’obligation d’emploi de travailleur handicapé, il apparaît incontournable de disposer d’une cellule dédiée au sujet afin de piloter et animer la politique et le réseau en interne (RH, médecin de travail, ergonome, assistante social) comme en externe (cabinets extérieurs, acteurs de recrutement et de sous-traitance). Comme dans tout projet, la phase de cadrage et de préparation au lancement est essentielle : identifier le besoin spécifique de l’entreprise, les acteurs clés et les principaux leviers d’action.

Axe n°2: Networker.

Le networking se développe autour du thème du handicap entre les entreprises mais également avec les acteurs clés du secteur protégé : CAP Emploi, la DDTE[1], les ESAT/EA[2] ou associations notamment. Il apparait de manière unanime que ce partage d’expérience au sein de Club ou cercles de réflexion est un facteur d’enrichissement autour des meilleures pratiques (Ex. Club Être, Clubs Entreprises et Handicap, etc.). Outre créer un réseau de qualité et un climat de confiance avec toutes les structures incontournables, ces cercles peuvent faire naitre des effets de lobbying, faire émerger des propositions et pointer les aspects les moins opérationnels et les moins réalistes prévues par la loi (ex. la prise en compte des CDD de moins de 6 mois).

Axe n°3: Etre innovant.

Il existe une réelle nécessité et une forte volonté des entreprises d’être innovantes pour répondre à leur obligation légale et potentiellement aller au-delà. Voici quelques pistes de réflexion :

  • Développer le professionnalisme des travailleurs handicapés : cela peut se traduire par exemple par la proposition des parcours de professionnalisation permettant la formation et l’insertion professionnelle de travailleurs handicapés en réponse aux carences de formation des profils TH,
  • Elargir les offres du marché de l’emploi : il s’agirait par exemple d’ouvrir l’ensemble des postes aux personnes disposant de la « RQTH »[3] , de l’afficher clairement et ne pas se limiter à certains postes « réservés ». L’élargissement peut également passer par un partenariat avec des écoles de formation spécialisées pour favoriser l’intégration dans le monde professionnel, 
  • Renforcer l’image et l’attractivité des entreprises : l’innovation passe également par l’ouverture, c’est-à-dire ouvrir les portes de son entreprise et faire baisser les réticences en s’appuyant sur une campagne de sensibilisation visant à démythifier le handicap,
  • Identifier et s’appuyer sur un réseau de partenaires fiables pour brainstormer sur les opportunités qu’offre le secteur protégé : il s’agit pour l’entreprise de construire avec ses partenaires du secteur protégé une relation durable et de qualité et d’identifier des pistes d’emploi directs ou indirects et leurs offres de sous-traitance.  De la fourniture du sapin de Noël, aux prestations de traiteur en passant par la personnalisation de goodies, le secteur protégé est capable de réponde à une demande très vaste et dépasse largement les idées recues.

Axe n°4: Communiquer.

L’intégration de la démarche ne peut être réussie sans pédagogie et sensibilisation.  L’évolution du contexte réglementaire incite largement les entreprises à mettre en place des plans d’action et de suivi pour développer des actions positives en faveur du handicap de façon innovante. L’important est d’en parler !

Si généralement, le point d’entrée de la communication est le recrutement, certaines entreprises adoptent une démarche de communication originale en utilisant d’autres axes : perception du handicap en interne par la réalisation d’un baromètre, organisation d’événements dédiés tels que  l’intervention de sportifs de haut niveau, d’artistes (ex « Grand corps Malade ») ou de troupe de théâtre (Ex Théâtre à la carte) pour aborder le thème de la diversité par le handicap.

Ainsi, si la volonté des DRH est très nettement tournée vers le développement de politiques dédiées au handicap, la réussite de cette démarche est largement conditionnée par le sponsoring de la Direction générale.

Auteur : Amandine MORVAN
[1] Direction Départementale du Travail et de l’Emploi

[2] Etablissements et services d’aide par le travail (ESAT) et Entreprises Adaptées (EA)

[3] RQTH : Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé

Publicités

,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :