Etude Mobicadres 2011 – 2ème Extrait « Transformations en entreprise et international »


Etude Mobicadres 2011 – 2ème Extrait « Transformations en entreprise et international »

68% des décideurs ont connu un projet de transformation, contre 69,6% en 2009. Seulement 12% des décideurs qui ont eu une expérience de projets de transformation affirment être mobiles. Cela semble montrer que vivre des transformations incite les décideurs, et peut-être plus généralement les collaborateurs à chercher une stabilité individuelle.

Pour l’année 2010, la DSI se place en première position des familles de profession ayant connu un projet de transformation.

Les projets de transformation qu’ont connus les décideurs ont concerné, pour une majorité d’entre eux (60%), des projets de « mise en place d’une nouvelle organisation opérationnelle ».

Quelle que soit la nature de la transformation, il est constaté qu’environ la moitié des décideurs s’interrogerait sur un éventuel changement de poste ou d’entreprise.

En quoi consiste ou consistait cette transformation, selon la mobilité ? :

 

 

 

Par ailleurs, sur les 9 familles de profession interrogées et ayant connu une transformation, les Directions générales et de la stratégie ainsi que les DRH connaissent le plus grand nombre de transformations.

Les secteurs qui ont connu le plus grand nombre de transformations sont l’industrie (73,2%), les technologies (71,5%), les biens de consommation (71,1%) et les média (70,5%). Mutations économiques et sectorielles sont donc à l’origine des transformations.

Auteur : L’équipe Mobicadres 2011 – RH Management

Pour plus d’information, contacter Nathalie de Macédo (nathalie.demacedo@kurtsalmon.com) et Marc Godard (marc.godard@kurtsalmon.com)

Advertisements

,

  1. #1 par Olivier Indovino le août 8, 2011 - 10:40

    Dans l’étude il est constaté que « (…) Seulement 12% des décideurs qui ont eu une expérience de projets de transformation affirment être mobiles. Cela semble montrer que vivre des transformations incite les décideurs, et peut-être plus généralement les collaborateurs à chercher une stabilité individuelle (…) ».

    Pour ma part, l’interprétation que j’en fait est que vivre un projet de transformation (qui réclame des efforts !) pour améliorer son quotidien (optimisation du fonctionnement) entraîne de fait que les acteurs du changement ont envie de profiter des bénéfices du projet (réduction des tâches administratives, augmentation de la qualité de service, réactivité des réponses aux utilisateurs, satisfaction client…) qu’ils ont contribué à mettre en place. Après l’effort, le réconfort 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :