La gestion des talents, toujours un avantage concurrentiel pour les entreprises qui la pratiquent ?


Kurt Salmon est l’un des partenaires de l’édition 2012 des RUE qui s’est tenu au Palais des congrès les 15 et 16 mars 2012.

Claire VIZZOLINI, Senior Manager, RH-Management, est intervenu le 15 Mars sur le sujet « Recruter, développer et retenir les talents – La gestion des talents » lors de ce salon professionnel de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

La gestion des talents, toujours un avantage concurrentiel pour les entreprises qui la pratiquent ?

Pour développer leur capital humain, les entreprises combinent aujourd’hui des logiques

  • De gestion des compétences au travers de démarches collectives de GPEC,
  • Et de gestion des talents eu travers de démarches individuelles.

Les démarches individuelles de gestion des talents consistent à détecter, développer, attraction et fidéliser les talents présents dans l’entreprise ou que l’on va chercher dans d’autres environnements. Elles s’avèrent plus souples et adaptables dans leur mise en œuvre que les dispositifs de la GPEC.

Mais cette démarche très individualiste et élitiste du capital humain d’une entreprise n’est pas sans risques pour cette dernière :

  • Une inflation des salaires et un alourdissement de la masse salariale

Les entreprises sont en concurrence forte pour attirer et retenir les meilleurs avec une surenchère dans les rémunérations individualisées qui peut se répercuter sur l’ensemble des salaires de l’entreprise du fait de revendications.

  • Une perte de sentiment d’appartenance et de loyauté à l’égard de l’entreprise

Les dispositifs mis en place dans le cadre de la gestion des talents incitent les talents à se focaliser sur leur projet, leur mission, leur situation personnelle, donc à se recentrer davantage sur eux, voire à adopter un comportement de diva. La relation à l’entreprise risque de se transformer en relation purement marchande.

  • Une greffe qui ne prend pas et qui déteint sur la performance globale

La gestion des talents valorise les seuls talents identifiés comme tels. Cette valorisation peut se faire au détriment des autres collaborateurs qui peuvent en ressentir de la frustration et de la démotivation.

Faire co-exister des talents ne crée pas toujours de l’intelligence collective.

Auteur : Claire Vizzolini, Senior Manager, spécialisée en gestion des talents

Lien vers l’agenda de l’évènement : cliquer ici

, , , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :