Vers une hausse généralisée des cotisations sociales ?


Les toutes premières mesures de campagne du président de la République viennent d’être exposées. Un de ses engagements, ne nécessitant qu’un décret, et pouvant donc se passer de l’aval du parlement, a été une modification de l’âge de départ en retraite (possibilité de partir à 60 ans sous certaines conditions). Le corolaire de cet engagement est une augmentation programmée de la cotisation vieillesse programmée sur plusieurs années, partagée entre salariés et employeurs et avec une application, a priori, au 1er novembre prochain.

Par ailleurs, les sociétés ont vu, augmenter dans beaucoup de cas, leur contribution au versement transport, aux accidents du travail, à la mutuelle, etc.

Les contributions ASSEDIC vont sans doute suivre cette tendance (sauf à baisser le niveau ou la durée des prestations), ainsi que les allègements de charges patronales dont les dernières révisions montrent à quel point le système est devenu trop couteux pour l’Etat.

Une différenciation selon la taille des entreprises semble se dessiner : les petites seront « épargnées » (comme elles le sont aujourd’hui, dans certains cas, pour ce qui est du FNAL ou du versement transport), alors que les plus grosses seront taxées.

Une question majeure se pose : quelle est la limite de taxation acceptable sur les rémunérations versées ?

Auteur : Jean-Christophe Procot, Senior Manager, RH-Management

, , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :